• Sylvie Carrelet

Les 3 dimensions, à la base de l'Ecologie intérieure


La dimension communautaire qui consiste à: • Reconnaître et communiquer avec les autres • Partager les ressources communes et apporter une aide commune. • Mettre l'accent sur les pratiques de santé holistiques et préventives. • Apporter un travail significatif et soutenu à tous les membres. • Intégrer les groupes marginaux. • Promouvoir une éducation continuelle. • Encourager l'unité par le respect des différences. • Nourrir l'expression culturelle.

La dimension de l'écologie dont le but est de: • Faire pousser le plus d'aliment possible à l'intérieur de la biorégion. • Supporter la production d'aliment biologique à ces endroits. • Construire des maisons à partir des matériaux localement adapté. • Utiliser des systèmes intégré d'énergie renouvelable. • Protéger la biodiversité. • Encourager les principes du commerce écologique • Évaluer le cycle de vie de tous les produits utilisés dans le village à partir d'un point de vu social, spirituel autant qu'écologique. • Préserver les sols, l'eau et l'air propre par la gestion adéquate de l'énergie et des résidus. • Protéger la nature et sauvegarder les aires sauvage

La dimension spirituelle qui consiste à: • Respecter que la spiritualité se manifeste de plusieurs manières dans différentes cultures et différents endroits. • Encourager un sens de joie et d'appartenance au moyen de rituels et de célébrations. • Mettre l'emphase sur la créativité et les arts comme des moyens d'exprimer l'unité et l'interrelation avec l'univers.